Comme pas mal d’autres aspirants auteurs, je serai demain au festival de l’imaginaire bagneuzien (bagneulais, bagneusois, banieusardin ?), et comme eux, je poste une belle affiche pour faire sérieux et professionnel.

Ma chère et tendre m’a gentiment autorisé à consacrer une partie du weekend que nous passons à Paris à l’occasion de son anniversaire pour aller distribuer des cartes de visite, serrer des paluches et baver dans les oreilles des éditeurs.

Eh oui, après la phase léchage d’enveloppes vient la phase léchage de bottes. (J’espère que les éditeurs qui viendraient à me lire détecteront le second degré dans la phrase précédente.)

Mais c’est aussi une bonne occasion de voire des potes et de boire des cafés avec eux (et croyez-moi, ça va écluser du kawa, parce que le viking de base n’est jamais très frais quand il a pris l’avion à 6 heures du mat’). Parce que ça va pas manquer de rôlistes, à Zone Franche. Ceux-là, dès que tu colles un gonze avec une jupette et un symbole phallique sur l’affiche, ils grouillent pire que des morpions dans le tiroir à linge sale d’un troll des égouts.

Alors à demain, la vermine ?