Non, non, je suis pas en vacances (pas tout à fait). C’est juste que je ne travaille pas sur les Nuées cette semaine. J’ai terminé mon premier jet vendredi. Pour ceux qui n’ont pas suivi mes aventures par une quelconque voie webdeuzérotesque, j’ai tapé le mot « fin » dans un chouette petit café dublinois. Je pense pas qu’on écrive encore ça en bas de la dernière page d’un roman, mais ça m’a fait du bien de l’écrire.

Cette semaine, donc, je suis au repos sur les aventures du gobelin gentil. Ca me laise le temps  de bosser sur tous les autres trucs qui ont pris de retard pour cause de monomanie romanesque. Et il y en a. Sans compter les corvées administratives remises à la Trinité, j’avais pas mal de bricolage informatique à faire (j’ai un bel Ubuntu sur mon PC principal et un super outil de prise de notes multi-support) et quelques projets en cours. Dont un qui motivera un post dans les semaines à venir, j’en suis sûr.

Ah oui, et puis j’ai trois romans à chroniquer. Donc pas de panique, vous aurez du contenu cette semaine. C’est pas parce que je bosse pas que j’ai rien à dire.