MàJ 6 mai 2014 : le jeu est disponible en téléchargement gratos.

Bref, j’ai fait Game Chef. Un concours de jeux + des pions imprimés sans idée précise + une grosse pile de notes + pas beaucoup de sommeil pendant trois jours = un document de cinq pages, sept avec l’exemple et huit avec la planche de cartes. C’est donc quasi terminé. Je n’aurai que très peu de temps d’ici à dimanche pour corriger le tir suite à d’éventuels tests, aussi je ne travaille pas la mise en page. Pas comme certains malades qui postent leurs oeuvres sur les forums.

J’ai versé dans le semi expérimental : [r]évolution est un jeu sans meneur. En fait, c’est le joueur en charge du protagoniste qui reçoit le plus de responsabilités narratives. Ça paraît bizarre dit comme ça, et je suis pas 100% certain que ce ne soit pas contraire aux réflexes du rôliste moyen. En attendant ce week-end pour les curieux, voici l’introduction du jeu.

La [r]évolution est en marche

Ce monde nous hait. Guerre, maladie, famine, catastrophes climatiques, disparition des ressources : pour survivre, le peuple dépend de ceux à qui il a confié les clés de sa liberté. En échange, les quatre ministères veillent à ce que nous ne manquions de rien. Satiété nous nourrit et nous vêt ; Paix nous protège des menaces extérieures comme des espions et Progrès développe des solutions toujours plus efficaces pour lutter contre nos ennemis. Mais gare à ceux qui remettent en question l’ordre établi ! Car Vérité veille. Celui qui dit trop fort ce que nous sommes nombreux à penser tout bas rencontre une fin aussi sanglante que publique.

Mais aujourd’hui, tout va changer. Personne ne sait si l’Über était l’un d’entre-nous ou s’il vient d’un lointain ailleurs. Armé de pouvoirs inouïs, il se dressera, seul, face à nos oppresseurs. Et les ministères feront tout pour l’arrêter. Vérité le salira pour nous détourner de lui. Progrès cherchera à révéler la source de sa puissance. Paix lui enverra ses légions. Satiété empoisonnera ses derniers alliés.

Pour nous, la victoire de l’Über est assurée. Il s’appropriera le savoir et les ressources des ministres et nous réunira sous sa férule. Mais dans quel but ? Le devenir du peuple dépendra de ses choix durant la bataille : restera-t-il fidèle à son humanité, ou bien laissera-t-il libre cours à ses pouvoirs destructeurs, évoluant ainsi vers une forme monstrueuse ?

Les jours à venir nous diront si l’âge qui nous attend sera de liberté ou de tyrannie.