Nordea Riga Marathon sur Flickr

Novembre, c’est le mois où on se laisse pousser la moustache (mais ça n’a aucun rapport) et aussi celui où on oublie toute vie sociale et où on kidnappe la cafetière pour boucler un roman en trente jours.

Alors non, je ne fais pas NaNoWriMo cette année. D’une part je n’ai pas de roman en chantier ces temps-ci et d’autre part, j’aime trop dormir. Je vais vous épargner la liste des raisons – car j’ai bel et bien fait une liste pour me convaincre de ne pas me lancer à nouveau dans ce pari dément. En revanche, je me suis inscrit sur le site avec comme projet la novella de SF commencée en octobre. Pourquoi donc ?

Voyez-vous, se forcer à tenir un quota de mots quotidien, c’est bien. C’est même indispensable. Quand j’ai commencé à rédiger ce texte, je n’avais pas écrit depuis quelques temps déjà. Eh ben par Odin, j’en ai cagué des casques à cornes ! Il m’a bien fallu dix jours pour me dégripper les neurones et retrouver un rythme de croisade de 2000 mots par séance matinale.

Je pense sincèrement que l’écriture, c’est comme le sport : il faut pratiquer sous peine de s’encrasser. (Cette analogie n’est pas garantie authentique – ma connaissance de la chose sportive est principalement théorique.) Aussi ce mois de novembre va-t-il me servir de remise en forme. Si je termine la novella avant la fin du mois, je continuerai avec quelque chose d’autre. L’idée est d’écrire de la fiction tous les jours ouvrés. En novembre, en décembre, en 2012 et pendant le reste du siècle (voire plus longtemps, si Dieu et la médecine réjuvénatrice me prêtent vie). Ca sera pas évident avec des projets alimentaires qui tombent tous en même temps, mais après tout, beaucoup de gens écrivent sur leur temps libre. Et puis en cas de baisse de motivation, je pourrai toujours multiplier 1000 mots par 260 jours et calculer les royalties.

Et vous, participants à NaNoWriMo ou non, est-ce que vous souffrez de problèmes d’échauffement après une période sans écrire ?

PS – Pour ceux qui se sont lancés dans l’aventure, j’avais compilé l’année dernière mes observations et conseils à la fin de l’expérience. Lisez-les, ça vous aidera peut-être.