Depuis tout juste une semaine, je joue du clavier debout*. Un bureau comme ça, j’en voulais un depuis des lustres, mais c’était juste introuvable. Ou alors sur le net, à des prix ridicules. Or un beau jour, Mark m’a pointé vers Ikea hackers, un site pour bricoleurs suédophiles** qui propose quelques variations sur le thème. Deux expéditions Ikea avec café à volonté plus tard, me voilà équipé. Comment je le vis ? Plutôt pas mal, merci. (Photos après le saut.)

Admirez la mise en abymeJe ne passe guère plus de cinq ou six heures par jour à mon PC de bureau (le reste du temps, je traîne dans les cafés avec mon netbook) donc la transition n’a pas été trop dure. Les jambes un peu lourdes en fin de journée, mais rien qui ne passe après un quart d’heure assis ou allongé. Je suis sûr que si j’ai la présence d’esprit de faire des pauses régulières, je verrai pas la différence. Aucun souci de dos, moins de tension dans les épaules et surtout, surtout : une plus grande capacité de concentration. Même pendant la digestion, je n’ai pas de grosse période de somnolence et j’ai l’impression que mon cerveau fonctionne mieux. Je suis plus actif qu’affalé dans un fauteuil ergonomique et quand je travaille en musique, j’ai tendance à bouger en rythme – sans trop en faire, car le Statut de Rome classe toute tentative de danser de ma part comme un crime contre l’humanité. Je sens les muscles qui travaillent et j’espère bien constater une différence sur la balance à la prochaine pesée.

J’ai lu en ligne que l’usage d’un tapis amortisseur et d’un repose-pieds est recommandé. Pour l’instant, je fais avec une paire de couvertures et une boîte à crayons. C’est pas la panacée mais c’est plus confortable que le plancher quand on veut travailler pieds nus.

Bureau deboutCombien ça coûte ? Deux tables Vika Amon, 18€ ; quatre pieds réglables Vika Kaj, 50€ ; quatre équerres Ekby Stödis vissées en force pour servir de pieds à la table supérieure, 2€. Pour le moniteur, j’avais déjà une planche Ekby Laiva (2€) soutenue par trois équerres Ekby Töre, 15€. Il me reste encore à la peindre en vert.

Total : 87€ ; enfin pour ceux qui habitent en France. En Irlande j’en ai eu pour 15€ de moins, et avec un plateau inférieur plus grand – c’est assez rare pour être noté.

Si vous ne vous sentez pas de faire le changement sans un essai, il y a la méthode des cartons ou, plus élégante, celle à base de gobelets en plastique.

Est-ce que vous avez envisagé de travailler debout, couché, en courant ? Faites-nous profiter de votre expérience.

20:52. Olivier Saraja a visiblement attrapé le virus de la Deboutite qui traînait sur cet article. Lisez son post sur Google +.

5 septembre. Cyril a découvert dans Slate.fr un article qui traite de la popularité du bureau-debout dans des nerderprises américaines comme Facebook et Google.

*La direction de ce blog décline toute responsabilité en cas d’occurrence dans votre tête de la voix de France Gall.

** J’étais persuadé d’avoir inventé un mot, mais non.