Ca faisait longtemps que j’avais envie de lancer une petite partie de D&D avec les règles des années 80 (celles de la boîte rouge de Tom Moldvay). Et comme le château-fort aux confins du pays est toujours occupé par la méga-campagne de Macchiato Monsters, je réfléchis à un setting pour situer ces aventures : Goblinburg.

Le pitch est simple : Goblinburg est une cité souterraine où s’entassent autant d’humains que de gobelins. Gobelins diaphanes, gobelins à groins ou des profondeurs, trobelins ou gobelours… on en trouve de toutes tailles. Ce sont d’ailleurs les seuls habitants du monde avec les humains. Le résultat recherché : un bac à sable urbain plein de magie bizarre et de factions étranges, pour voir comment les règles de l’ancêtre permettent de l’exploiter.

Pour le reste, je cogite encore. Si ça vous intéresse d’en savoir plus, j’ai ouvert un blog (en anglais) : The Goblinburg Notebook. J’y posterai mes cogitations et leurs résultats au fur et à mesure.

Laissez un commentaire sur :

Un truc à dire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.