Lininil a disparu!Vous le savez si vous avez mis les pieds récemment chez un revendeur de BD, la série Valérian et Laureline s’arrête avec le tome 21 qui sort ces jours-ci. Ça faisait un moment que j’avais décroché, mais j’avoue que cette nouvelle me rend un peu triste. J’ai grandi avec cette série, qui bien plus que Lucky Luke ou Astérix parlait à mon esprit de geek en gestation. Mais ne pleurez pas, fans des aventures comico-spatiales des deux ex-agents du service spatio-temporel, puisque la relève est assurée chez Mango Jeunesse, que Pierre Christin lui-même démarre avec ce Lininil a disparu. Comme l’auteur le dit dans cet article du Matin des Helvètes, la relève sera prise par Serge Lehman.

Dans cette histoire, le dernier couple de terriens se mêle de politique galactique en se faisant fort de contrecarrer une machination qui pourrait bien changer la face de l’univers. L’histoire se déroule sur Point Central, une planète artificielle où tous les peuples sont représentés, ce qui est une très bonne excuse pour faire intervenir de nombreux personnages rencontrés par Laureline et Valérian au cours de leur carrière. Évidemment, les Shingouz sont de la partie et le Goumoun aussi (même s’il tombe comme un cheveu sur la soupe).

C’est une bien agréable lecture que ce premier tome. On retrouve l’humour du scénariste, ses personnages hauts en couleur et son imagination sans bornes. Que vous soyez fans ou non de la série, vous appréciez ce livre si vous aimez la SF aventureuse qui ne se prend pas au sérieux.