Aucun rapport, je ne suis pas liégeoisComme le dit la sagesse populaire : rôliste un jour, rôliste toujours. Même moi, qui avais juré ne plus toucher au plus mal payé des media écrits, je me retrouve à bosser sur plus d’un projet. Ne me demandez pas comment j’en suis arrivé là, je ne saurais pas forcément vous répondre.

Incarnat a repris du poil de la bête — ou plutôt du croc du vampire. Vous savez, le jeu gothico-violent écrit en grande partie par Willy Favre qui traîne depuis des années dans les tiroirs du Matagot ? Eh bien, on rebosse dessus. Plus qu’on aurait voulu d’ailleurs : changements de règles, textes et illustrations supplémentaires, la totale. Date de sortie ? Entre l’automne et 2019.

En plus de ça, je me suis plongé dans les favelas glauques de Nécropolice, le jeu de Fabien Fernandez. Le forban susmentionné m’a appâté avec une nouvelle littéraire à condition que j’écrive aussi un scénario. Je ne peux pas vous en dire plus sur le cadre éditorial, mais sachez tout de même qu’il y a aura du beau monde.

Et enfin, j’ai avancé sur une nouvelle mouture des règles de Brickworlds, mon JdR familial qui se joue avec des Lego. C’est nettement plus narratif et, j’espère, bien plus fun à jouer. Je tiens d’ailleurs à remercier François-Jolan et Bastien Joiris ainsi que Bastien Wauthoz, qui ont pris le temps de m’aider à réfléchir et de me donner mille et une idées ce weekend au Castel des trolls d’Anthisnes, près de Liège.

En parlant des Anthisnoises, on y passe toujours un très bon moment. Il y a bonne bière et bonne chère, chaleureux concerts et courtes nuits. C’est chaque fois un plaisir d’y retrouver de vieux amis comme de s’en faire de nouveaux. Par contre, pour mon dos, le retour est plus dur à vivre aujourd’hui qu’il y a huit ans et je tape ces lignes dans un brouillard de codéine.

Moralité : il semblerait que la quarantaine soit le bon âge pour troquer le sac de randonneur contre une valise à roulettes.

flattr this!