Petite séance d'écriture dans Stephen's Green, Dublin.
Maintenant que je suis à peu près sûr pied, il est temps de jeter un oeil à mes deadlines. Il recula, quasi pétrifié par la vision d’horreur qui l’attendait dans son agenda. 

Eh bien on va pas avoir trop le temps de glander sur Facebook. Un nouveau projet BD – en plus de ceux sur lesquels on travaille avec Sylvain – deux nouvelles et un supplément de JdR. Un petit supplément, et pas en solo, mais quand même. Tout ça en plus des bricoles alimentaires quasi-quotidiennes et des corvées administratives qui traînent depuis deux mois.

J’aurai bien mérité mes vacances de début juin, moi.

La bonne nouvelle, c’est que le mois commence bien question progression. Après presque deux semaines sans toucher (ni penser) à ma nouvelle fantastique, je me suis glissé sans le moindre mal dans la peau de mon protagoniste. 1300 mots dans la matinée, avec un départ tardif et une course en ville, c’est plus qu’honorable. Si j’arrive à me mettre d’accord avec moi-même sur la fin, ça devrait être bouclé d’ici à demain (automotivation inside).

Reste à garder le rythme et à résister à l’appel dès jeux vidéo cet après-midi. Et vous, comment gérez-vous les retours à l’écriture après une coupure ?

 

Laissez un commentaire sur :

9 Replies to “Le joli mois de mai

  1. Je gère pas les coupures. Généralement, c’est six mois d’affilée sur wow à procrastiner comme un connard et en me disant que la consommation c’est quand même vachement plus facile que la création. Ensuite je pleure mon temps perdu. Ensuite j’achète des crayons très chers puor faire genre je vais dessiner, après je me paye un nouvel ordi pour mieux travailler, enfin je réinstalle tout plusieurs fois pour tester les nouvelles distrib linux, enfin je remets windows parce que bon, les jeux videos quoi. Une fois que j’ai bien fait n’importe quoi pendant plusieurs semaines, alors j’ouvre un bloc-note et je balance les trois phrases que j’ai écrites dans les transports sur mon iPhone.
    Ce me tient tranquille pendant plusieurs jours.
    Ensuite le cycle reprend depuis le début.

  2. comme orlanth, sauf pour les jeux sur windows. j’ai des consoles pour ça. (et oui, les MMO, j’ai bien freiné, du même coup, quoique DC universe sort sur console…). En fait le problème c’est que sur tablette y’a des jeux aussi. ILS VONT PAS ARRETER DE PROPOSER DES JEUX PARTOUT OUI, quand est ce qu’on va créer, bordel ?

    hum. excusez moi pour les postillons virtuels.

  3. J’en dirai plus bientôt, FX. Laisse-moi un peu de matos pour faire des articles =)

    Orlanth, arrête d’essayer de faire pitié, je sais que t’es pas si mauvais que ça.

    Et les jeux sur tablette, s’ils étaient bien, je lirais moins. Merci les développeurs d’Angry Birds.

  4. Je gère parfois mal, et parfois bien, c’est une gymnastique que je ne maitrise pas encore assez bien ^^
    En ce moment je travaille sur une nouvelle sur Arthur (le roi), mais sa commence a coincer.

    En fait il me faut l’inspiration, l’idée de scène qui redémarre, mais c’est dure de reprendre le style imprimer dans les premières lignes…

  5. Oh un nouveau lecteur ! Bienvenue James :)

    Oui parfois l’inspiration n’est pas au rendez-vous et on y peut rien. Ce matin par exemple j’en ai beaucoup plus bavé qu’hier malgré la reprise. Va savoir Charles.

    La meilleure solution c’est encore celle d’Oph ;)

  6. En pratique, je lâche une semaine de temps en temps, mais ce n’est rien, une semaine.
    Le reste du temps, le tout est de s’imposer une routine de travail minimum : même les jours où rien ne vient, on se pose et on écrit ou retouche au moins une phrase dans un fichier. C’est une façon de rester en permanence dans le truc.

  7. Merci pour la photo, je te déteste maintenant. C’est dégueulasse, pense un peu aux captifs de l’open space.
    Pour répondre à la question, moi la coupure dure depuis plusieurs années en ce qui concerne l’écriture romanesque… Alors la solution d’OPH semble quand même plutôt judicieuse. Et la méthode Orlanth est assez rigolote quand même !!!

Un truc à dire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.