Je lis très peu de fiction historique. Un doigt de Robert Merle, deux lampées de Dumas, une fastidieuse plâtrée de José Frèches, c’est à peu près tout. Pour être honnête, le gros de mes lectures historiques concerne plutôt l’âge Hyborien.

Mais on m’a offert ce livre à Noël et, l’Angleterre médiévale étant loin de me déplaire, c’est avec plaisir que je l’ai ouvert. Figurez-vous que j’ai eu bien du mal à le refermer. J’ai dévoré ses 1000 pages à un rythme soutenu (enfin, tout est relatif, je suis pas non plus un lecteur ultra rapide).

C’est qu’il est fort, le père Follett. Il vous plante des personnages très attachants, des méchants encore plus haïssables, et il sait rythmer son affaire. A un moment, ça m’a même un peu soûlé. Il maîtrise la technique en dents de scie chère à Robert McKee. Une scène qui commence bien et finit mal succède à une scène qui commence mal et finit bien, et ainsi de suite. Au bout d’un moment, on s’attend aux déconvenues et aux catastrophes qui tombent sur les protagonistes. Ceci dit, ça fonctionne parfaitement. On en perd le sommeil et, dans mon cas, on en oublie de se lever le matin. Et puis on a beau savoir que ça va mal se passer, on devine pas souvent comment.

Ajoutez à ça un cadre historique passionnant et bien documenté, des détails architecturaux très précis (que j’ai eu un peu de mal à suivre en anglais, mais au moins j’ai appris du vocabulaire) et vous avez un cocktail qui dépote. Je n’ai pas été étonné d’apprendre hier qu’une série télé est prévue pour cette année.

J’espère vous avoir informés même si, j’en suis conscient, ce livre est un best-seller depuis au moins dix ans et vous l’avez certainement lu. Tiens, d’ailleurs, c’est une bonne question ça : si vous êtes lecteur ou lectrice de fantasy, lisez-vous aussi des romans historiques ? Dites-nous ça dans les commentaires, et faites-nous vos recommandations le cas échéant.

Laissez un commentaire sur :

4 Replies to “Les piliers de la terre

  1. J’ai hésité plusieurs fois à le prendre, c’est marrant que tu en parles. Rassure toi, tu ne prêches pas dans le désert passéiste.

  2. En fait, ce livre est un best-seller depuis vingt ans (il est sorti en 1989). Mais il n’est jamais trop tard pour le découvrir. ;-)

    Je te rejoins dans ta perception du roman : c’est formaté pour être efficace et retenir le lecteur, ce qui fait que c’est très riche du point de vue des personnages, de l’action, de l’arrière-plan historique (la lutte entre le roi Stephen-Étienne et l’impératrice Maud-Mathilde pour le trône d’Angleterre), des détails de vie quotidienne ou d’architecture « cathédralesque ».
    Pour l’anecdote, cette période de l’affrontement Stephen-Maud est également celle des « polars historiques » d’Ellis Peters mettant en scène le frère Cadfael.

    Je dois reconnaître que Ken Follett m’avait bien surpris avec ce roman-là, car je le connaissais jusque là pour ses thrillers ancrés dans le XXe siècle. Avec ces « Piliers de la terre », il me semble qu’il a touché un public beaucoup plus large que celui des lecteurs de ses thrillers.

    Pour terminer ce message-ci, je vais me permettre de répondre à ta question par une question : même si on n’est (presque) pas lecteur de fantasy, est-ce qu’on peut quand même te glisser des recommandations de romans historiques ?

    Salutations cordiales.

  3. Salut Xaramis,

    Je viens de découvrir ton commentaire – je ne sais pas ce qui se passe avec les notifications par mail, encore un mystère wordpressien =)

    Dans l’introduction en effet, Follett explique comment ce roman auquel personne ne croyait dans son entourage est devenu le plus populaire de sa bibliographie.

    Merci pour les détails historiques. Je suis évidemment preneur de tes recommandations. Je connais Ellis Peters mais je n’ai jamais lu Cadfael, même si j’ai failli à de nombreuses reprises acheter un des omnibus qui fleurissent dans toutes les librairies de Dublin.

Un truc à dire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.