Si j’avais eu Heroforge (ou une imprimante 3D) il y a vingt ans, j’aurais besoin de plus d’espace de stockage aujourd’hui. En plus de mes classeurs entiers de feuilles de personnages, mon grenier serait rempli de cartons à chaussures pleins de figurines et de statuettes de mes personnages favoris. Et il est très probable que je n’aurais jamais appris à dessiner.

Certains personnages, je les redessinais à chaque fois qu’ils changeaient d’apparence ou d’équipement. Si je vous dis qu’on jouait beaucoup à Advanced Dungeons & Dragons et à Cyberpunk 2020 à l’époque, vous comprendrez pourquoi certains persos pèsent aujourd’hui plus qu’un dossier de redressement fiscal. J’ose à peine imaginer les étagères entières consacrées à la gloire du comte de Hostfolk, voyageur des plans, seigneur loyal bon à tendance gauchiste et plus grand guerrier du nord des Royaumes Oubliés. Ou à Irida Sharp, solo trans finalement vendue à une eurocorp pour assurer ses vieux jours et ceux de sa progéniture génétiquement bricolée.

EDIT: le commentaire d’Alias m’a fait penser aux armées pour Warhammer qu’on se fabriquait à petit prix grâce aux moules Prince August, vous vous souvenez ? Je ne suis pas certain que l’ère de l’imprimante 3D occasionne moins de brûlures qu’à l’époque…

Mais trève d’uchronostalgie. J’avais un truc à dire en me lançant dans la rédaction de ce post au lieu de bosser : l’impression 3D va profondément changer les hobbies sur table dans les années à venir. Si on a également droit à des évolutions à base de tables de jeu façon Surfacescapes (voir aussi la vidéo ci-dessous) ou simplement de tablettes comme chez les Volumiques ou Storyscape, le futur du jeu risque d’être intéressant.

Et le rôle dans tout ça ? me dites-vous. Oh, ne vous inquiétez pas, il tient toujours dans les livres et, à son niveau, profite énormément de la révolution numérique. On en reparlera.

(via le post G+ maintes fois repartagé d’Andy Costanza et le Journal du geek)

Laissez un commentaire sur :

4 Replies to “L’impression 3D pour les rôlistes

  1. En même temps, si ça avait existé il y a vingt ans, tu n’aurais pas hésité à bazarder tes figs en sachant que tu peux les réimprimer à tout moment.

    Après, question de sensibilité: moi je vois ça, je pense plus « Car Wars » que « D&D »…

  2. Tu sous-estimes le pouvoir de l’objet – beaucoup de mes dessins ont été scannés mais j’ai quand même gardé le papier. Ce qui n’est pas plus mal parce que les fichiers informatiques ont disparu il y a six ou sept disques durs =)

    Oui, Car Wars et Warhammer et Shadowrun Heroclix et tous les jeux hybrides qu’on va pouvoir inventer dans les années à venir. Miam, moi je dis.

  3. Dans Le Monde, ils ont même fait un article sur l’impression 3D avec en démonstration l’impression de figurines de space marines. Bon c’était du piratage des ayant-droit GW mais c’était pas mal; dans le milieu figuriniste ça a fait causer. Et saliver d’avance.

Un truc à dire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.