Pas grand chose à rapporter sur le front des nuées, si ce n’est le test d’une technique somme toute assez commune : rédiger le premier jet sur papier et retranscrire par la suite en faisant les premières corrections. Je reviendrai sans doute dessus quand j’aurai le temps de faire un bilan technique.

Étape importante quand même, j’ai tapé cette semaine le mot « fin » pour la deuxième fois dans ce même manuscrit, ce qui veut dire que j’ai terminé de rédiger les scènes supplémentaires. À ce stade, le livre a grossi d’un tiers. Mais comme mon travail actuel consiste à épurer toutes les scènesqui sont encore à l’état de premier jet, on peut espérer que cette prise de poids ne sera pas définitive. Je bosse donc aussi vite que possible pour montrer ces nouveautés à l’éditeur, et puis je pourrai reprendre l’ensemble au chapitre un pour remettre le style un peu à jour.

Le tout avant 2014. On y croit !