Ca foulance sérieux ces temps-cim et je me retrouve dans les sommaires de pas moins de trois projets ce mois-ci. Pour quelqu’un qui avait décidé de redevenir un meneur de jeu anonyme…

Si vous êtes rôliste, vous avez sans doute suivi la double annonce de traduction des règles de la cinquième édition de Dungeons & Dragons. Or donc, je me suis fait débaucher par un des deux éditeurs en compétition*. Agate vient d’annoncer ma participation à Dragons : un module pour personnages de niveaux 1 à 3. Il faudra que la participation atteigne 80 000 euros, mais j’ai confiance.

Palier Dragons module Eric Nieudan

Hasard du calendrier, je suis aussi présent dans la campagne de financement de la version française (enfin) complète de Dungeon World, le jeu le plus moderne pour faire du donjonverse épique. Ce coup-ci ce sera aussi un scénario (enfin, les éléments nécessaires à créer votre propre campagne – je vous ai dit que DW était un jeu moderne) au bon goût d’embruns et de jambes de bois. Suivez mon regard.

Hasard du hasard du calendrier… Bob Darko a lancé le crowdfunding de son excellent Sweepers, Inc. C’est un jeu sans meneur qui raconte les histoires de récupérateurs de l’espace. On trouve une épave, on ramasse le butin en évitant les aliens et les accidents et on se casse en laissant les retardataires mourir d’une mort horrible. Là je n’ai écrit qu’une page (un vaisseau à explorer), mais les autres participants sont prestigieux, alors ça compense.

J’espère que vous ne vous êtes pas trop endettés à Noël !

* L’autre campagne, menée de main de maître par Casus Belli et Black Book Editions, est loin d’être inintéressante. Plus de règles pour combler les blancs des textes mis à disposition en anglais, une campagne, plein de gadgets en vente flash. Jetez-y un oeil, ça s’appelle Héros & Dragons et il est pas dit que j’y mettrai pas les doigts un de ces quatre.

Illustration : couverture de Class Warfare par le talentueux Nate Marcel.