Planches réalisées par Filippo Cenni et colorisées par Vladimir Popov. Ce dossier BD n’a pas trouvé preneur – en voici le pitch :

Cette série raconte le mythe de Cu Chulainn en une série de trois albums. Nous nous appuyons sur la littérature existante tout en développant une mythologie propre. Le ton est héroïque car Cu Chulainn est un demi-dieu et ses exploits sont hors de portée des mortels. La magie n’est pas celle qu’on trouve normalement dans les univers féeriques : les hauts faits des champions, les malédictions des esprits et les présages des druides en sont les principales manifestations.

C’est l’histoire d’un adolescent que des capacités extraordinaires propulsent au milieu des adultes. Supérieur dans tous les domaines, il devra apprendre l’humilité et il paiera ses erreurs de sa vie, devenant ainsi le plus grand héros de l’île d’émeraude.

Pour les spécialistes du mythe, l’intrigue est centrée autour du vol du taureau de Cooley par la reine sorcière Medb et de l’histoire d’amour maudite entre Cu Chulainn et Emer. Elle commence avec la mise en place de l’inimitié entre le roi Connor d’Ulster, l’oncle de Cu Chulainn et se termine à la mort du héros alors qu’il défend seul le royaume contre l’armée de Medb.

CuChulainn_p43