Ca fait quelques jours que je suis rentré de Paname, mais le temps m’a manqué pour poster ce petit compte-rendu :

Salle d’embarquement d’un minuscule aéroport de quasi-île-de-France. Pour une fois, l’endroit n’est pas plein à craquer. Près de moi, une bande de préadolescentes nord irlandaises en survêt fluo-paillettes sont la pire nuisance pour le voyageur fatigué que je suis. Elles étaient dans le même vol que moi à l’aller, et comme moi, elles sont nettement moins excitées et sacrément plus crevées. Ont-elles réalisé un rêve avec ce voyage au pays de Michou la Souris ? Peut-être. Moi, en tout cas, je reviens vide d’énergie et plein d’émotions. Impressions en vrac, parce que j’ai super pas le ceveau pour produire autre chose ce soir :

Les pique-niques du stand du Grimoire sont épiques. Merci à Nico, l’homme à la glacière. (J’aimerais bien savoir combien de bouteilles ont été ouvertes en cinq jours.)

Une flopée de jeunes (et de moins jeunes) auteurs et illustrateurs tous plus sympathiques les uns que les autres. J’espère qu’on se reverra.

Un stand JdR et fantasy qui ne demande qu’à s’agrandir. Il est temps que la SFF(F) prenne sa vraie place au pays des livres.

Un chouette stand des Indés de l’imaginaire, avec des bouquins à la pelle (et j’en ai profité pour prendre un magnifique ourobore Abyme).

Plein de copains vus au salon, croisés par hasard ou à dessein. Vous vous reconnaîtrez.

Je citerai uniquement Caroline, l’éditrice de chez Hachette pour qui j’avais lancé le projet il y a six ans, et qui avait quitté le métier le temps que je termine. De passage au salon, elle tombe sur le livre par hasard. Moi, je la vois depuis les travées, de dos, et je m’approche avec mon plus suave « vous voulez une dédicace ? ». Elle se retourne. « Eric ! » « Caroline ! » Bises, papote, verre sur le stand. La boucle est donc bouclée.

Et sinon, j’ai dédicacé un livre à la présidente d’Hadopi. Et toc.

Prochaine étape : Trolls & Légendes dans une semaine. A bientôt les Belges !