Je le mentionnais récemment, je travaille avec le sieur Cordurié sur deux de ses projets BD. L’idée est de l’aider à boucler des dossiers retombés dans ses tiroirs faute de temps – c’est qu’il est occupé, avec tous les albums qu’il produit. L’expérience est intéressante, différente de ce que j’ai connu jusqu’à présent. J’ai déjà travaillé en collaboration avec d’autres scénaristes, et pas que sur du jeux. A vrai dire, mes premiers pas dans le 9eme art ont été accomplis de conserve avec un autre auteur, Sébastien Latour pour ne pas le nommer. Ici, je me retrouve dans la peau du script doctor, mais sous le contrôle de l’auteur original. J’évalue et je propose des changements, en essayant de rester fidèle à la vision originale, et Sylvain me dit si ça correspond et surtout, si ça rentrera dans les planches. Jusqu’ici, on s’en sort plutôt pas mal.

On se connaît depuis un bout de temps (il y aura dix ans cet automne, quand je suis arrivé chez Oriflam – on avait d’ailleurs tout de suite papoté comics). Une période qui laisse le temps de se constituer une culture commune. Je connais le bonhomme, j’aime son travail et, à moins qu’il n’ait démarché du monde avant moi (mais il me l’aurait dit, hein ?), il pense que j’ai quelque chose à apporter.

En espérant que nous puissions chacun apprendre de l’autre. Dans tous les cas, je ne manquerai pas de poster des nouvelles (et des dessins, quand on en aura) concernant ces dossiers.

La collaboration en écriture est quelque chose qui se réinvente à chaque fois, mais je serais curieux de savoir si certains d’entre vous ont appris des choses qui fonctionnent à chaque fois. Envoyez vos tips !