Dans envie d’écrire aujourd’hui :

« Si l’auto-édition avec Amazon devient commercialement viable pour les auteurs et qu’ils sont de plus en plus nombreux à présenter leurs livres sur le site, alors les consommateurs vont finir par considérer Amazon comme une ressource de contenu rivalisant avec les publications des éditeurs traditionnels. »

Pour beaucoup de gens, c’est déjà le cas. Mais encore faudra-t-il que le consommateur soit sûr de distinguer le contenu de qualité du tout venant.

« les éditeurs vont passer aux applications sur le web qui fonctionneront sur différentes plateformes. Cela va offrir aux éditeurs l’opportunité d’augmenter la satisfaction des utilisateurs finaux. »

Il serait temps d’y penser. Je connais des gens qui travaillent là-dessus depuis deux ans.